Chromebook Pixel : Quand Google la joue Apple

La sortie du premier PC estampillé Google a été annoncée par le géant ce jeudi (21 février). Petit décryptage personnel.

Un PC haut de gamme…

chromebook-pixelPour son premier modèle, il n’y a pas à tortiller, Google vise une clientèle relativement aisée, proche de la clientèle des Macbooks Pro. Il n’y a qu’à jeter un œil aux caractéristiques techniques de la bête:

À l’extérieur, on a droit à un châssis en aluminium rectangulaire en une seule pièce, doté d’un pavé tactile en verre. Coté écran (tactile, lui aussi), une définition de 2560×1700 pixels sur une dalle de 13 pouces (239 ppi). Sobre, pro, haute définition. Macbook Pro Retina by Google, en somme. Une webcam 720p vient surmonter l’écran, épaulée par 3 micros pour supprimer les bruits parasites, histoire de bien compléter la panoplie HD.

À l’intérieur, on retrouve un i5 dual core à 1.8 Ghz (coucou les économies), 4 Go de RAM, Wifi 802.11n, Bluetooth 3.0, un SSD… de 32 Go, et de l’USB… 2.0. Côté logiciel, on a droit à Chrome OS (pour un Chromebook, c’est logique, avec toutes les applis déportées dans le cloud, et 1 To de stockage offert sur Google Drive.

Le prix est également haut de gamme, avec la version Wifi annoncée à 1299 $ (985 €), et la version 4G (LTE) prévue pour avril à 1449 $ (1099 €). On reste parfaitement dans la gamme du Macbook Pro, en y ajoutant un OS plein de cloud.

… mais pas trop

Pour ce prix-là, on pouvait cependant au moins s’attendre à de l’USB 3.0 et un SSD légèrement plus grand (comme le SSD 128 Go qui équipe son concurrent). Non parce qu’avoir un super écran super haute définition, et ne pas avoir suffisamment de place pour stocker plus d’un ou deux films en 1080p… c’est triste. Tout ça pour un écran tactile pas forcément essentiel et/ou prioritaire.

En somme, Google bien parti, mais quelques détails de taille qui restent assez décevants. J’attendais de voir le marché des Chromebooks évoluer avant de me lancer dans l’aventure… Ça sera pour une autre fois.

Posté dans Non classé | Tags : , , | Leave a comment

Retour du blog : nouveau thème, nouvel esprit

Sutra theme pour WordPressBonjour/Bonsoir à tous, un court billet pour marquer le changement de thème. L’ancien commençait à être trop lourd pour les yeux. J’ai voulu mettre quelque chose de plus sobre, plus simple, plus léger, et c’est chose faite.

Le but est ici de centrer le blog (et les yeux des lecteurs) sur l’essentiel, à savoir les articles, et les liens vers mes profils sociaux. À plus long terme viendra se rajouter mon CV en ligne, dans le but de migrer le blog vers la racine de mon domaine.

Un billet arrive à propos du petit bijou de Google : le Chromebook Pixel. Bonne lecture, et bonne nuit !

Posté dans Non classé | Tags : , | Leave a comment

Neutralité du net: À qui le tour ?

Et de deux ! Après le Chili, c’est au tour des Pays-Bas de faire entrer la neutralité du net dans la loi, une première en Europe. Avec le recul de l’Allemagne vis-à-vis de la riposte graduée (pour ceux qui ne seraient pas très familiers avec le terme, HADOPIRE inside), c’est un agréable courant d’air frais qui souffle sur la vague répressive de ces 5 dernières années. Oui, je sais, la coïncidence est assez peu étonnante.

Un brin d’histoire

Nous sommes en 2011, la situation aux Pays-Bas est pointée du doigt par la commissaire européenne en charge de la stratégie numérique, Neelie Kroes, également femme politique néerlandaise.

Si des mesures visant à renforcer la concurrence ne suffisent pas à pousser les FAI à fournir un véritable choix aux consommateurs, je suis prête à interdire le blocage des services ou des applications licites. Ce n’est pas normal que Skype puisse être entravé.

En effet, plusieurs opérateurs mobiles ont mis en place des entraves à l’utilisation d’applications et services de messagerie et de VoIP concurrents. Pire même, l’opérateur Royal KPN a annoncé vouloir surfacturer l’utilisation de ces services en usant de DPI (eh oui, encore lui !).

C’est en réponse à ces comportements que le texte de loi a été proposé au Parlement, puis adopté par la chambre basse en juin 2011.

La neutralité du net, c’est quoi ?

La neutralité du net, en résumé, c’est le fait de traiter toutes les communications de manière égalitaire, sans faire de distinction de source, de destination, ni de contenu. Pas de réduction de débit, pas de blocage, pas de surfacturation. Ce principe de neutralité est totalement absent des réseaux mobiles français, à l’exception de celui de Free Mobile, qui autorise tous les usages, y compris P2P, VoIP, usage Modem, etc.

Et en France ?

En France ? Houlà, on en est pas encore là, un premier rapport parlementaire a déjà été fait sous Nicolas Tsarkozy et a fini à la poubelle (comme par hasard…). Un deuxième rapport devrait voir le jour dans les mois qui viennent, mais nouveau président ou pas, il vaut mieux rester vigilant, la position de Flançois Hollande étant extrêmement floue sur le sujet du numérique.

Bref, affaire à suivre, la France a encore bien du chemin à faire avant de coller à son image de pays des libertés.

Source: Numerama

Image: Reflets.info

Posté dans Non classé | Tags : , , , , | Leave a comment